Recevez mes conseils gratuits pour chirurgien-dentiste directement dans votre boite mail en cliquant ici.

Vous l’avez sûrement déjà vu dans les yeux de votre patient :
Il n’a rien compris à vos explications.

Au mieux, il a saisi la moitié de ce que vous lui avez dit.

Cela arrive assez souvent en cabinet dentaire.

Surtout quand il s’agit d’un contrôle de routine ou d’un détartrage qui permet de découvrir une situation en bouche sérieuse.

Alors que le patient ne se doutait de rien.

Et suite à vos explications, le patient ne semble toujours pas conscient ni de la gravité de sa situation, ni de l’intérêt de la solution que vous lui proposez.

 

 

Cela peut paraître anodin, et tout à fait normal :

Après tout : vous, vous avez des années d’études et de formations complémentaires.

Auxquelles s’ajoutent des années d’expérience.

Le patient, lui, se rend chez un praticien une fois par an (s’il est soucieux de sa santé bucco-dentaire).

Voire moins.

Alors, comment peut-il comprendre les tenants et les aboutissants de ce qui se passe dans sa bouche ?

Surtout, s’il s’agit d’un nouveau patient que personne n’a informé à ce sujet ?

 

 

 

Cette situation finalement assez habituelle a pourtant des conséquences pour vous :

Si le patient ne comprend pas sa situation bucco-dentaire, comment peut-il accepter votre proposition de plan de traitement ?

Il risque de se limiter aux soins rapides (et remboursés), en laissant de côté le reste.

Pour lui, cela signifie que sa situation risque de se détériorer :
Une dent fragilisée peut être préservée par une couronne.
Mais si elle casse et qu’il faut la remplacer, c’est autre chose…

Pour vous, cela signifie un cercle vicieux :

  • Les patients se limitent à des petits soins courants,
  • Vous ne pouvez pas grouper vos actes par manque de traitements « ambitieux »,
  • Vous enchainez les petits rendez-vous toute la journée,
  • Vous subissez le stress de ce rythme effréné,
  • À la fin du mois, vous avez l’impression d’avoir couru pour pas grand chose finalement…

 

 

Imaginez maintenant une situation inverse :

  • Vos explications « font mouche » : vos patients comprennent bien leur situation buccodentaire,
  • Ils adhèrent à vos propositions de plan de traitement,
  • Vous avez de plus en plus de traitements élaborés à réaliser,
  • Votre agenda se transforme : les rendez-vous sont de plus en plus longs,
  • Du coup, votre rythme ralentit (fini cette impression de courir toute la journée),
  • Votre résultat financier progresse pour répondre à vos attentes…
  • La santé buccale de vos patients s’améliore plus rapidement et vos patients sont satisfaits.

 

Bien-sûr, entre ces deux extrêmes, il y a tous les possibles.

Et vous êtes, vous, quelque part entre les deux.

Ce que je vous propose : c’est d’y réfléchir un peu.
De prendre un peu de recul, pour voir où vous en êtes, vous.

 

 

Si vous avez souvent l’impression que vos plans de traitement ne sont pas compris, ou de ne pas savoir comment convaincre de l’intérêt de votre proposition,

Si vous avez souvent peur de donner l’impression de « pousser » le patient à prendre un plan de traitement onéreux,

Si vous avez l’impression de trop courir, d’avoir trop de petits rendez-vous à longueur de journée et de finir vos journées sur les rotules…

alors vous êtes au bon endroit.

 

Dans mes newsletters, et dans mes accompagnements : nous allons voir ensemble des solutions.

Des méthodes pour améliorer les choses en douceur, et transformer petit à petit votre activité pour que vous vous y sentiez pleinement épanoui.

D’ailleurs je vais prendre prochainement une nouvelle promotion de participants pour mon accompagnement phare : mon programme en ligne Dentiste Épanoui .

Un programme d’accompagnement complet sur 8 mois, pour vous aider à mettre en place avec précision des protocoles de communication avec les patients et d’organisation du cabinet dentaire, et ainsi exercer sans stress, avec l’impression de donner le meilleur de vous-même pour vos patients, et d’être rémunéré à la juste valeur de votre compétence.

Je vous en reparle très prochainement.

 

 

Si cet article vous a plu, inscrivez-vous ICI pour recevoir les suivants directement dans votre boite-mails environ 2 fois par semaines !