SOLUTIONS PRÉVENTION

Comment faire plus de prévention au cabinet dentaire,
mieux soigner vos patients sur le long terme,
sans dégrader la rentabilité de votre activité.

Regardez la courte présentation du Dr Olivier Delsol  ou la vidéo de la conférence du 8 novembre2023 ou lisez le texte ci-dessous pour tous les détails sur le programme : « SOLUTIONS PRÉVENTION ».

Si vous avez déjà pris votre décision, cliquez ICI pour vous inscrire à SOLUTIONS PRÉVENTION et profiter de la remise SOSNE !

 SOLUTIONS PRÉVENTION

Comment faire plus de prévention au cabinet dentaire,
mieux soigner vos patients sur le long terme,
sans dégrader la rentabilité de votre activité.

Vous souhaitez faire plus de prévention dans votre activité, mais vous êtes submergé par les soins courants qui vous prennent trop de temps.

Vos patients ont du mal à comprendre l’importance de la prévention, et dès qu’il faut payer pour un traitement préventif, ça devient compliqué !

De plus, vous sentez bien que tous vos efforts sont vains si vous continuez à soigner  « en mode pompier« , seulement quand c’est trop tard : la douleur est là, le mal est fait…

Alors, c’est pratique : le patient vient parce qu’il a mal en haut et à droite…
     … on le soigne en haut et à droite, et il accepte tout de suite.

Mais au fond de vous, vous sentez que ce n’est pas l’idéal dans une démarche de soignant…

Et l’état de santé buccodentaire de ce patient exige des actions de prévention.
Si possible rapides…

Il va falloir lui faire comprendre l’utilité de ce plan de traitement…

 

Cette formation est POUR VOUS si :

• …vous souhaitez faire plus de PRÉVENTION
                                                        …mais vous ne savez pas comment ! ;

Vous en avez assez que vos patients refusent les plans de traitement préventifs dont ils ont pourtant vraiment besoin ;

Vous souhaitez mieux soigner vos patients grâce à la prévention, tout en préservant la rentabilité financière de votre activité ;

Vous voulez redonner du sens à votre métier de soignant en plaçant la prévention au centre de votre activité  !

« SOLUTIONS PRÉVENTION » n’est PAS POUR VOUS vous si :

 • Vous pensez que la prévention vous fait perdre du temps et de l’argent ;

  • Vous pensez qu’on ne peut rien changer à la situation et aux volontés des patients, incapables de comprendre l’intérêt pour eux de la prévention ;

Vous voulez des résultats sans effort : cette formation va vous montrer comment faire, mais c’est à vous de suivre les recommandations au cabinet dentaire !

 

 

Donc, il y a beaucoup d’obstacles qui vous empêchent de faire plus de prévention :

 

 D’abord, pour faire de la prévention, il faut du temps !

 

Et le temps c’est ce qui manque le plus au cabinet dentaire :

Et quand on a des dizaines de patients qui attendent leur 1er rendez-vous, parfois des mois, voire des trimestres…

 

Quand on reçoit entre 15 et 25 patients par jour, parfois plus…

On court du matin au soir !

 

Donc on « pare au plus pressé » :

On soigne ce qui doit être soigné tout de suite.

Ce qui est douloureux pour le patient.

 

C’est un peu comme si on faisait uniquement de la médecine d’urgence au cabinet dentaire.

En mode pompier ou comme un médecin militaire sur un champ de bataille qui doit choisir très vite qui est-ce qu’il soigne… et qui est-ce qu’il laisse de côté. (Heureusement les conséquences sont moins terribles tout de même !)

Si l’on conjugue cela (soins prioritaires) aux délais de rendez-vous, on obtient des dents qui se dégradent chez les patients !

 

Et cette situation est nuisible pour vos patients et pour vous.

 

Par exemple une prévention efficace vous évite d’avoir à gérer des urgences qui perturbent l’agenda !

Parce que les urgences c’est toujours chronophage, ça perturbe l’agenda et, cela génère du stress pour tous.

 

Donc avec le « déficit prévention » dû au manque de temps on tombe dans le 1er « cercle vicieux anti-prévention » : 

 

S’il n’y avait que le manque de temps qui freine le désir de faire de la prévention au cabinet dentaire…

 

Ensuite, il y a aussi bien sûr les patients !

 Les patients qui refusent les traitements qu’on leur propose.

 

Les raisons de ces refus sont multiples :

  • Les patients ne comprennent pas toujours l’intérêt de ces traitements :

« Pourquoi soigner en haut et à gauche, alors que j’ai juste mal en bas et à droite ? »

 

  • Les patients qui assimilent faible remboursement des actes préventifs avec faible utilité de ces traitements :

« Si ce n’est pas pris en charge, c’est que ça ne sert à rien ! Parce qu’une prothèse de hanche c’est bien mieux remboursé, normal, ça sert : sans elle on ne peut pas marcher ! »

 

  • Et enfin, les patients qui se méfient de la profession :

« Les dentistes, ils proposent des trucs plus utiles à la santé de leur portefeuille qu’à celle de leurs patients ! »

 

Évidemment, ces 3 types de fausses croyances s’additionnent et se renforcent les unes et les autres !

 Vous est-il déjà arrivé de vous sentir démuni devant la remarque d’un patient qui reprenait l’une de ces croyances ?

 

Alors, bien entendu, si on avait le temps de tout bien expliquer au patient, de lui refaire les cours de fac qu’on a eu sur sa pathologie et ses conséquences…

On pourrait lui démontrer que tout cela est utile POUR LUI !
Pour sa santé.

 

Mais voilà : on n’a pas le temps !

Avec tous les patients qui attendent pour être soignés…

 

Donc on tombe dans le cercle vicieux des refus et ces conséquences sur votre activité et sur vous aussi !

 

Le «Déficit Prévention » a donc des conséquences sur les patients ET AUSSI sur les praticiens.

 

Le ‘burn-out’ en est la conséquence extrême bien sûr.

 

Mais le manque de prévention contribue à la perte de sens quotidienne :

« Ah quoi bon faire tout cela, si ni les patients, ni le système de santé ne nous permettent de vraiment faire de la Prévention ? »

Perte de sens quotidienne qui rend de moins en moins supportable :

  • le stress quotidien,
  • la gestion des urgences,
  • et tous ces rendez-vous de « petits soins curatifs » qui auraient pu être évités avec un peu plus de prévention…

 

D’où vient ce problème au fond ?

 

Quelle est la cause profonde de ce ‘Déficit de Prévention’ ?

 

Ce problème a 2 causes principales très profondes : 

  1. Notre système de santé trop orienté sur le curatif, au niveau national,
  2. L’absence de vision globale au niveau du cabinet dentaire,

 

 

Un système de santé encore trop orienté sur le curatif :

Regardez les types d’actes qui sont bien remboursés…

Pour les actes de prévention, si vous n’êtes pas dans les bonnes cohortes, ce n’est pas pris en charge…

Ou si vous n’avez pas de diabète pour certains soins de paro.

 

C’est comme en médecine générale :

On va chez le Docteur quand on a mal, quand on est malade.

 

Le docteur prescrit le traitement qui va bien.

Parfois il mentionne de surveiller son alimentation, de faire plus de sport…

 

 

En comparaison de la pratique médicale « standard » les dentistes sont des champions de la prévention.

C’est ce que vous faites quand vous parlez de contrôle annuel, d’hygiène bucco-dentaire, de surveiller les sucres dans l’alimentation…

 

Mais cela étonne et reste trop souvent mal compris.

 

 

Ce système et ‘ces pratiques’ de santé en général ont un autre impact négatif, qui est la : 2ème cause profonde du problème :

C’est le manque de vison générale.

 

La prévention est dans ce contexte une activité comme une autre perdue au milieu des autres pratiques médicales.

Au lieu d’être le cœur même de la santé !

 

Il y a la prévention et tout le reste.

 

Et comme tout le reste est mieux considéré, compris, remboursé en général…

On fait de la prévention quand on a le temps !

 

Et comme on n’a jamais le temps au cabinet dentaire…

      … cela donne le résultat que l’on connait : un vrai déficit prévention !

 

Et cela est normal, et concerne malheureusement beaucoup de praticiens.

 

La prévention reste malheureusement une activité annexe, périphérique.

Un plus, « nice to have », comme disent les Anglais, mais dont on peut se passer.

 

Quelle solution face au ‘Déficit Prévention ‘?

 

Il s’agit de traiter la cause du problème.

Alors, pour ce qui est de remettre la prévention à sa juste place dans le système de santé et dans les esprits des praticiens comme des patients…

     … soyons réalistes, cela va demander un peu de temps…

 

En revanche, pour ce qui est d’avoir une vision générale et de replacer la Prévention au cœur de l’activité du cabinet dentaire, c’est possible.

 Cela dépend en fait de chaque praticien…

 

L’idée c’est de structurer votre activité autour de la prévention.

Pour mettre la prévention au centre de tout.

(Et non plus la laisser comme une activité périphérique, qu’on fait si on a le temps…)

 

Pour cela, il est important d’avoir le soutien de ses patients.

De savoir les transformer en « alliés-prévention ».

 

Donc de lutter contre les multiples préjugés et croyances au sujet de la prévention.

 

 

C’est ce qu’a fait le Dr Olivier DELSOL.

Il m’a expliqué sa marche dans ce mail : 

(Si vous lisez depuis votre téléphone portable : inclinez-le horizontalement, en mode paysage, pour lire les photos du message !)

Voici le texte de ce courriel :

 

Bonjour Christophe,

Face à l’afflux de patients je me trouvais souvent dans des situations difficiles :

 • Soit je tentais de prendre le maximum de patients dans une journée ou une semaine ;
Mais dans ce cas, je n’avais pas le temps de faire beaucoup de chose en bouche pour chaque patient !

• Soit je décidais de soigner à fond les patients que je recevais, quitte à passer plus de temps avec eux…
… et au final, à en voir moins dans la journée ou la semaine !

 Peut-être êtes-vous aussi confronté à ce « dilemme » …

 Comparons les avantages et les inconvénients de chacune de ces 2 solutions :

 

Commençons par notre1ère solution.

Le patient vient parce qu’il a mal quelque part, sur la 27 et la 32.

 On soigne la 27 et la 32.
Rapidement.

 

On répond à sa demande.
Peu d’actes à pratiquer. 

Le, ou les rendez-vous sont rapides. 

 

Le patient accepte facilement, d’autant plus facilement que :
1. Il venait pour cela ;
2. Il n’y a pas en général de reste à charge (on a majoritairement des soins conservateurs dans ces cas-là).  

C’est rapide, efficace, pas de présentation de traitement avec reste à charge à faire, et les rendez-vous sont courts.

 On peut passer au patient suivant.

 

Et on peut enchainer beaucoup de rendez-vous rapides comme cela.
(Jusqu’à 25 / 30. Certains confrères et consœurs y arrivent…)

 À court termes : que du bonheur !

Ou presque…

  

Maintenant cette solution a des inconvénients :

• On fait majoritairement des « petits » rdv des soins et on court toute la journée;

• Le rythme est infernal, vu le nombre de patients quotidiens !
Cela est physiquement et nerveusement épuisant;

• Enfin, en répondant à la demande immédiate des patients, on ne prend pas en charge la totalité de leur bouche :
S’il y a d’autres problèmes, on verra plus tard.

  

Comme me disait un confrère, qui faisait comme cela :

« Je passe mon temps à éteindre des incendies« .

De toute façon, pas le temps de faire de la prévention ou des prises en charges globales…

  

Et ce dernier point est vraiment préjudiciable pour les patients, dont les dents risquent de se dégrader.

Ils reviendront quand ça fera vraiment mal.
Quand cela aura cassé ou lâché…

  

En résumé cette 1ère solution c’est :

  • on continue à saturer l’agenda,
  • on contribue au stress et à la fatigue permanente de l’activité,
  • on laisse aussi la santé des patients se dégrader

 Bref, à moyen et long terme, est-ce tenable ???

  

La 2ème solution : faire du global et du préventif.

 Avec le même patient qui vient pour sa 27 et sa 32.

Je vais tout regarder.

Prendre les radios nécessaires.

 

Et tout lui dire, en lui proposant de soigner sa 27 et sa 32 ;

Et de traiter aussi de tout le reste :

Une carie mésiale sur 26, un granulôme évolutif sur 22, et des caries de collets de 44 à 47…

… sans oublier une parodontite chronique.

 

Alors oui, c’est plus compliqué :
Parce que le patient ne venait pas du tout pour cela.

Et il peut y avoir un reste à charge plus conséquent.

Et donc le patient ne s’y attendait peut-être pas du tout.

  

Et donc, le gros inconvénient, avec cette solution, c’est qu’il faut que le patient accepte mon approche et mon « traitement » global.

 

Seulement les avantages sont nombreux :

• Mes rendez-vous avec lui vont durer plus longtemps, ce qui me permet de travailler plus efficacement, avec moins de pression et de réduire drastiquement les pertes de temps (le fameux avantage de fameux « rendez-vous longs »);

 • Donc mon temps est bien mieux utilisé sur les court / moyen et long termes !

• Avec une bonne part de rendez-vous plus longs, je cours beaucoup moins.
Le niveau de stress diminue vraiment, pour tout le monde au cabinet dentaire;

• Et bien sûr, pour le patient, le GROS avantage :
Ces dents sont préservées !
La prévention lui permet d’éviter de gros pépins par la suite !

  

Bref, cette solution est celle que je préfère.

Car en faisant de la prévention, j’évite l’engorgement de mon agenda par les urgences.
(Une dent soignée préventivement aujourd’hui, c’est une urgence chronophage de moins demain !)

 Alors, vous allez me dire, comment faire pour faire adhérer le patient à cette solution-là ?

 

Il y existe des moyens simples de le faire :

 Tout simplement en lui parlant des avantages que cette solution a pour lui !
En utilisant certains arguments percutants que le patients comprend tout de suite.

 Tout cela, nous allons le mettre dans la formation « SOLUTIONS PRÉVENTION » :

comment maitriser l’agenda avec la prévention,
comment faire adhérer les patients à la prévention, les transformer en « alliés-prévention » !

Olivier Delsol

 

 

Ce courriel montre le grand paradoxe de la Prévention: on va plus vite en voyant moins de patients par jour !

Ici réside l’incroyable levier de productivité lié à la prévention !
On renverse la contrainte du temps grâce à la prévention pour soigner plus et mieux.

 

 

 À quelle condition cela fonctionne-t-il ?

 Vous l’avez deviné, il y a une condition, sinon tout le monde le ferait déjà et tout le temps !

 

Cette condition c’est que les patients acceptent !
Qu’ils suivent vos recommandations de traitements globaux et préventifs.

 

Qu’ils comprennent l’intérêt qu’il y a pour eux à accepter.

 

Bien sûr tout cela doit se faire dans un temps limité !

Si on pouvait passer 2H avec chaque patient pour lui expliquer en profondeur…

Mais la réalité du cabinet dentaire est qu’il faut faire vite ET bien !

 

Et cela demande de la préparation.

 

 

Les résultats de cette approche innovante de la prévention développée par Olivier ?

Aujourd’hui Olivier a une pratique avec des délais de rdv beaucoup plus courts que la moyenne des praticiens de sa région.

Il fait systématiquement de la prévention avec une approche de traitement global et a une bonne maitrise de son agenda !

La durée de ses traitements se trouve aussi logiquement réduite, ce qui lui permet de soigner autant de patients.

 

Bref, Olivier a mis en place un système de Prévention Réaliste et Rentable qui fait le bonheur de ses patients et le sien !

 

 

 Comment faire cela quand on a le nez dans le guidon ?

 

C’est pour vous y aider qu’Olivier Delsol et moi avons conçu un nouveau programme :

« SOLUTIONS PRÉVENTION

Comment faire plus de prévention au cabinet dentaire, mieux soigner vos patients sur le long terme,
Sans dégrader la rentabilité de votre activité.
»

 

Voici le détail du contenu de « SOLUTIONS PRÉVENTION » :

 INTRODUCTION :

Les 3 types de prévention et leur déclinaison au cabinet dentaire ;
• Faire le point sur votre activité prévention actuelle et déterminer vos voies de progrès ;
Comment tirer le meilleur parti de cette formation et doper votre motivation ;
BONUS : Peut-on agir sur les constructions mentales qui bloquent notre cerveau ?

DÉVELOPPER UNE APPROCHE INNOVANTE POUR UNE PRÉVENTION RÉALISTE ET RENTABLE

Comprendre les 3 principaux obstacles à la prévention…
• … et comment les contourner (même si vous êtes au milieu d’un désert médical !) ;
• Comprendre les conséquences néfastes pour les praticiens du manque de prévention ;
Identifier les croyances fausses sur la prévention qui vous bloquent ;
• Comment développer une vision globale pour mettre la prévention au centre de la rentabilité de votre activité ;
• Définir comment intégrer les actions de prévention de façon optimale à votre pratique (pour les patients ET pour vous !) ;
Redonner du sens et à votre fonction de soignant à votre travail en intégrant la prévention sans renoncer à la rentabilité de votre activité, au contraire…

LE PLAN D’ACTION POUR VIVRE LA PRÉVENTION RÉALISTE AU CABINET DENTAIRE

Adapter votre organisation pour y intégrer plus de prévention rentable ;
• Les actions concrètes pour intégrer la prévention dans votre agenda de façon systématique et sans perdre de temps ;
Les 4 outils indispensables pour augmenter votre activité prévention au cabinet dentaire…
• … et gagner jusqu’à 1 heure par jour en réduisant les pertes de temps et en augmentant votre productivité ;
Les arguments percutants pour détruire les croyances fausses des patients sur la prévention et en faire vos meilleurs « alliés prévention » !
Le plan d’action détaillé pour vivre la prévention rentable et réaliste dans votre cabinet dentaire ;

CONCLUSION

• Comment faire le bilan de votre « capacité à faire adhérer vos patient» et constater l’augmentation de vos activités Prévention,
• Les outils simples pour mesurer objectivement votre capacité à proposer avec succès,
• Le moyen très efficace pour entretenir votre motivation à proposer toujours plus de prévention à vos patients,
• La conclusion.

Stéphane, omnipraticien libéral (33), m’a dit :

« C’est exactement ce que je cherchais : comment faire plus de prévention »

 En plus des vidéos, vous avez, inclus dans l’offre :

1. La possibilité de partager vos expériences avec les autres participants, pour voir ce qui fonctionne pour vous, et pour les autres ! (Directement dans le système de formation en ligne) ;

2. La possibilité de me poser par écrit toutes vos questions (directement dans l’interface de la plateforme de formation) ;

3. La possibilité de discuter 1 heure avec moi au téléphone, pour bénéficier de mes conseils additionnels, en fonction de vous, de votre façon de travailler, de votre contexte…

Avec, si vous le souhaitez, les analyses détaillées de 3 de vos présentations de plan de traitement Prévention : soit vous enregistrez des présentations faites à des patients, avec leur accord, soit vous enregistrez une répétition en solo de vos présentations) – À utiliser dans les 5 mois suivant votre commande ;
(Sur rendez-vous)

Tarif : au lieu de 1 494 €, offre exceptionnelle SOSNE (réservée aux membres de la SOSNE !) à 499 € avant le dimanche 23 juin minuit. (Montant qui passe dans les charges de votre cabinet dentaire) , soit l’équivalent d’un peu plus d’une couronne…

Pourquoi une telle remise ?

Pour 3 raisons :

  1.   D’abord parce que ce sujet nous tient particulièrement à cœur, au Dr Olivier DELSOL et à moi : nous aimerions vraiment « faire avancer le schmilblick » dans ce domaine, contribuer à ce que les patients et les praticiens se comprennent mieux pour le plus grand bien de tous !

    .

  2.   Ensuite parce qu’Olivier et moi nous voulons encourager les praticiens qui se reconnaissent dans cette vision de leur pratique, basée sur la prévention, à opérer les changements nécessaires dans leur façon de travailler.
    L’investissement est réel, il faut « changer de paradigme« … donc les aspects financiers doivent faciliter la décision de celles et ceux qui adhèrent à cette vision.
    .
    Celles-ce et ceux-là se décideront certainement rapidement, c’est pourquoi notre offre est seulement valable jusqu’au dimanche 23/06 à minuit.
    .

 

Comment suis-je venu à vous proposer une telle démarche ?

Je suis Christophe Barral, expert en organisation du cabinet dentaire.

Jusqu’en 2008, j’étais commercial dans des grands groupes.
Spécialiste des techniques de négociation, je proposais du conseil haut de gamme à mes clients.

Et les meilleurs négociateurs, contrairement aux idées reçues, sont ceux qui savent déceler les vrais besoins et les vraies motivations de leurs clients.

Pour créer une relation de confiance avec eux.
En les comprenant.

 

Surtout pour proposer du conseil haut de gamme, comme je le faisais.

Et là réside une grande similitude avec le monde dentaire : sans cette relation de confiance entre le patient et son praticien, rien ne se fait.

Au mieux quelques soins rapides.
Au pire, le patient va voir ailleurs.

Et en 2008, par un concours de circonstances, j’ai fondé avec un associé spécialiste du dentaire,  un cabinet de conseil pour les chirurgiens-dentistes.

 

Je découvre alors que beaucoup des notions de base en organisation et en communication sont complètement étrangères à l’enseignement de l’art dentaire.

 

Et donc que beaucoup de praticiennes et de praticiens travaillent au « feeling » dans la création de cette relation de confiance indispensable à l’acceptation et à la réalisation des traitements.

 

Alors qu’avec quelques principes simples ils pourraient obtenir des résultats totalement différents !

Ces éléments manquants, je me propose de les partager avec vous.

15 ans plus tard, après avoir accompagné une centaine de cabinets dentaires, j’ai constaté des résultats systématiques.

 

Des résultats allant d’une simple amélioration des conditions de vie :
Des praticiens qui rentrent une heure plus tôt chez eux tous les soirs avec le même résultat financier annuel.

D’autres qui ont augmenté leur chiffre d’affaire de 10% en appliquant mes principes et mes conseils.

Et jusqu’à des résultats époustouflants, comme l’un mes clients qui a doublé son chiffre d’affaires, en travaillant 1 jour de moins par semaine !!!

 

Je partage régulièrement mon expérience au cours d’interventions pour des universités, des associations ou des sociétés savantes comme :

 

 

Qui est le Dr Olivier Delsol ?

Olivier DELSOL exerce en omnipratique depuis 1989 en Haute Marne, en plein désert médical.

Son approche est résolument orientée vers la prévention, il a d’ailleurs suivi des formations du Dr Michel BLIQUE et du Dr Mark BONNER.

 

Président de la SOSNE (Société Odonto Stomatologique du Nord Est) de 2019 à 2024, il anime des conférences pour partager ses expériences.

Il est co-créateur de la formation SOLUTIONS PRÉVENTION.

.

Comme toutes mes formations, « SOLUTIONS PRÉVENTION » bénéficie de la Garantie SATISFAIT OU REMBOURSÉ :
Vous avez 11 jours pour tester et demander le remboursement si la formation ne vous plait pas.

En effet, je considère que si mon approche ne vous convient pas, vous pouvez demander le remboursement SANS AUCUNE CONDITION.

Dans ce cas un simple mail de votre part et je vous retourne le montant de votre inscription.
Cela sans aucune condition, ni explication à fournir..

Un constat très simple : les mêmes causes entrainent les mêmes résultats.

 

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous avez envie de vivre la prévention réaliste et rentable au quotidien au cabinet dentaire.

Vous avez envie de mieux soigner vos patients avec les traitements préventifs dont ils ont besoins, sans « y laisser votre chemise« .

Donc si vous faites exactement comme avant, vous allez obtenir les mêmes résultats.

 

Ou alors, vous pouvez tester l’approche « SOLUTIONS PRÉVENTION« .

Sans aucun risque.
(Pour le prix d’une 1 couronne et cela entre dans les charges du cabinet dentaire !)
Et voir comment cela va améliorer votre relation avec les patients et vos résultats.

 

Imaginez si vous pouvez placer la prévention au cœur de votre activité en soignant mieux et en gagnant une heure par jour et en préservant votre rentabilité…

Quelle différence est-ce que cela ferait dans 3 mois ?

Et dans 1 an ?

Et dans 5 ans ?

 

Nous pouvons le découvrir ensemble.
Rejoignez « SOLUTIONS PRÉVENTION » maintenant

 

Tester cette nouvelle approche simple en cliquant ICI maintenant :

FOIRE AUX QUESTIONS : 

Est-ce que ça va marcher si ma patientèle a des moyens en générale très limités ?

Quelques soient les moyens de vos patients, l’objectif n°1 est de les soigner.

Avant que les choses ne se dégradent et au final, ne finissent par leur coûter plus cher, beaucoup plus cher.

L’idée de « SOLUTIONS PRÉVENTION » est donc de permettre au patient de se rendre compte que vous lui proposez la meilleure solution pour lui, et d’exercer son consentement éclairé avec toutes les informations en ayant compris les enjeux de santé.

Les patients sont rassurés et savent qu’ils sont pris en main. La relation est beaucoup plus apaisée et plus sereine.

Je suis déjà débordé, combien de temps cela va-t-il me prendre ?

La formation s’étale sur 8 semaine avec en moyenne 2 vidéos par semaine.

Les vidéos sont dimensionnées pour vous prendre environ 1/2H entre le visionnage d’une vidéo et la préparation de la mise en pratique (impression des supports, lectures complémentaires, exercices…).

En tout il y a un peu vous de 4 H de visionnage, réparties sur 13 vidéos.

Quelle est la différence avec les autres formations disponibles sur le web ?"

Cette formation vous laisse entièrement libre de mettre en œuvre les principes qui vous parlent.

Elle respecte votre personnalité et ne vous impose pas une méthode toute faite qui a peut-être fonctionné pour tel ou tel praticien, qui voulait obtenir tel résultat.

Je vous donne les principes, les explications théoriques pour vous aider à comprendre des éléments que l’on considère trop souvent comme évidents.

Je vous propose des applications très simples et pratiques au cabinet dentaire.

Ensuite, c’est vous qui appliquez selon votre personnalité, vos envies, votre contexte.

Une fois que vous avez compris les principes concernés, que la logique est explicite pour vous, la mise en application est en générale automatique !

Combien de temps dure la formation ?

La formation s’étale sur 8 semaines avec en moyenne 2 vidéos par semaine. Avec en plus quelques lectures et compléments si vous souhaitez approfondir.

Si vous avez des contretemps, les vidéos sont disponibles pendant 2 ans !

Cela vous donne largement le temps de les regarder, de les mettre en place, de tester et aussi, de me poser toutes vos questions (par écrit et lors de notre entretien téléphonique, inclus dans l’offre).

 

Pour l’application, tout dépend de vous !

Combien de temps est-ce que ça va prendre d'avoir des résultats ?

Dès l’inscription, il y a l’effet « boost de motivation » : vous vous sentez soulagé, motivé avec une grande envie de découvrir la formation et de tester de nouvelles façons de faire au cabinet dentaire.

Rien que parce que vous vous êtes mis en mouvement ! (C’est le côté magique de tout démarrage ! L’effet lune de miel !)

 

Ensuite dès les 1ères vidéo vous allez découvrir des éléments théoriques pertinents et surtout des éléments concrets à mettre en œuvre dans votre pratique.
Le plan d’actions détaillé va vous aider dans la mise en place et dans la redéfinition de votre activité autour de la formation.

 

Ensuite, tout dépend de vous !

Si vous testez et mettez en œuvre rapidement, vous obtiendrez les 1ers résultats rapidement :

La formation s’étale sur 8 semaines, avec chaque semaine des applications pratiques.

 

Ensuite, tout dépend de comment vous transformez les nouvelles façons de faire en habitudes !

Normalement, au bout de quelques mois, vous avez acquis de nouveaux automatismes pour placer la prévention au coeur de votre activité.

Je vous donne d’ailleurs dans la formation un outil simple et pratique pour mesurer vos progrès.

Que se passe-t-il si je ne suis pas satisfait ?

La garantie Satisfait ou Remboursé s’applique :

Sur un simple mail de votre part dans les 11 jours suivant le démarrage de la formation, je vous rembourse intégralement par virement bancaire (délai classique d’acheminement des fonds).

Est-ce que je ne peux pas faire ça tout seul / trouver les informations en ligne ?

Oui, vous pouvez… Mais cela va vous prendre du temps, beaucoup plus que « SOLUTIONS PRÉVENTION

Et ce que vous allez trouver devra ensuite être adapté à la pratique dentaire… encore du temps à passer !

 

 

 

 Vous avez une question sur « SOLUTIONS PRÉVENTION » ?

Contactez-moi par mail  cbarral@dentiste-epanoui.com !