LES 3 ENNEMIS des ACCEPTATIONS

 AU CABINET DENTAIRE

Augmentez vos acceptations de plans de traitement en évitant les 3 erreurs les plus courantes et les plus néfastes qui génèrent les refus des patients.

Regardez la vidéo pour revoir la conférence du 18 mars2024
ou lisez le texte ci-dessous la vidéo pour tous les détails sur le programme :
  « 
LES 3 ENNEMIS des Acceptations« .


Si vous voulez vous inscrire directement à la formation  : cliquez ICI maintenant !

Vous devez présenter un traitement global et ambitieux à l’un de vos patients.

 Votre cœur se sert et vous ressentez une gêne rien qu’à l’idée de ce rendez-vous :
que va penser ce nouveau patient ?

D’ailleurs, il venait peut-être au départ pour un simple contrôle.
Tout ce qui l’intéresse :  être rassuré sur sa situation en bouche.

Mais son état de santé buccodentaire exige une réhabilitation globale.
Si possible rapide…

Il va falloir lui faire comprendre l’utilité de ce plan de traitement…

 

Cette formation est pour vous si vous voulez :

Faire comprendre à vos patients que votre proposition de traitement est la MEILLEUR SOLUTION POUR EUX, en fonction de leur état de santé buccodentaires ;

Vous sentir parfaitement à l’aise en présentant vos plans de traitement même les plus ambitieux ;

Éviter les 3 erreurs qui font fuir les patients, alors qu’elles paraissent anodines ;

Augmenter significativement les acceptations de vos propositions thérapeutiques !

 

 … même si vous êtes plus à l’aise dans la réalisation des traitements que dans le discours pour y faire adhérer les patients.

 

LES 3 ENNEMIS  des Acceptations n’est pas pour vous si :

 

• Vous avez déjà 95% d’acceptation de vos plans de traitement (quel que soit leur montant, pas que les « petits » traitements, évidemment…) ;

Vous pensez que vous n’avez aucune marge de manœuvre sur la relation entre vos patients et vous ;

Vous êtes toujours parfaitement à l’aise pour annoncer même les traitements les plus ambitieux à vos patients ;

Vous voulez des résultats sans effort : cette formation va vous montrer comment faire, mais c’est à vous de suivre les recommandations au cabinet dentaire !

 

LE PROBLÈME ?

Beaucoup des praticiens que j’accompagne se sentent mal à l’aise au moment de présenter leur plan de traitement.

 

Quand il s’agit de 2 ou 3 caries, tout va bien, évidemment…

 

Mais c’est dès que les choses sont plus sérieuses :

Quand il y a des prothèses, ou une réhabilitations plus globale.

 

Comment expliquer au patient que le traitement que vous lui proposez est la meilleure solution pour lui ?

 Comment lui faire comprendre que s’il ne fait rien, il va vraiment le regretter ? 

Par quel bout commencer pour qu’il n’est pas l’impression que vous essayez de lui fourguer un truc inutile ?

 

 

De plus, il a 3 circonstances aggravantes pour cette difficulté :

 

  1. Quand le patient n’a aucun symptôme.

Il ne se doute de rien : ni douleur, ni saignement, ni gène, ni rien du tout.

 

 Pour lui, tout va bien, il vient pour son contrôle/détartrage.

(Qu’il a un peu laisser trainer, juste 1 an ou 2, parfois plus : normal, selon lui tout va bien !)

 

Et puis, dans ce cas, il y a aussi les patients jusque-là suivi ailleurs.

Et qui vous disent : « Mais on ne n’a jamais rien dit ! »

 Avec un air de doute… ou un air apeuré en réalisant que peut-être, ça ne va pas si bien que ça !

 

On sent que le patient trouve cela bizarre, cette différence dans les diagnostics…

 

On se sent comment quand on doit annoncer la mauvaise nouvelle :

Le patient croit que tout va bien, mais non : il faut lui dire que même s’il ne ressent rien, il y a du travail pour qu’il soit vraiment en bonne santé buccodentaire ?

 

 

Autre circonstance aggravante :

 

  1. Quand il y a vraiment beaucoup de travail en bouche.

 

C’est-à-dire qu’il y a des complications.

Des tas de trucs qui ne vont pas.

 

Pour vous c’est évident : vous avez l’habitude et la formation pour le détecter ;

Mais le patient, lui ?

 

Comment expliquer cela au patient sans y passer trop de temps ?

 

Parce que si on avait des heures devant nous, ce serait plus simple !

On pourrait prendre son temps et « éduquer » le patient.

Lui montrer ce qui ne va pas, des cas similaires, des images et lui expliquer en détails.

 

Carrément le remettre à niveau sur ses pathologies.

(Lui faire de la vulgarisation, mais cela peut prendre du temps…)

 

 

Ici, à la surprise du patient qui découvre « son cas », s’ajoute la complexité technique :

  • Celle de ces problèmes en bouche, ses pathologies ;
  • Celle des solutions à mettre en œuvre, votre plan de traitement…

 

Comment faire comprendre tout cela au patient ?

 On se sent parfois démuni et un peu perdu…

 

 

La troisième et dernière circonstances aggravantes c’est :

 

  1. Que tout cela a un coût !

 

Qui dit réhabilitation globale, dit beaucoup d’actes à pratiquer.

Certains de ses actes sont pris en charge par la Sécurité sociale et les Mutuelles.

D’autres, non…

 

Mais si c’est ce qui est nécessaire pour le patient ?

 

Comment lui faire comprendre que c’est le prix à payer pour récupérer une situation saine en bouche…

    … et éviter de gros problèmes plus tard.

 

Car sans soins, sa situation va se dégrader à terme.

Et là, ce sera une autre histoire, en termes de conséquences sur ces dents (perte possible) et financière, parce qu’il n’aura plus le choix de se faire soigner…

 

 Comme dans ce message d’un de mes clients praticien, reçu récemment : 

« Ça me saoule de devoir « convaincre » des bienfaits d’une solution non remboursée par la sécu. »

 

 

Tout ces circonstances font que présenter vos plans de traitement est parfois un vrai casse-tête.

On n’a pas envie de le faire.

 

On se sent mal à l’aise :

On se dit : « Que va penser le patient ? »

« Va-t-il comprendre tout ce que je vais lui dire ? »

« Va-t-il se focaliser sur le tarif, les remboursements ? »

 

Bref, on ressent beaucoup d’émotions diverses et variées au moment d’annoncer son plan de traitement et si on les laisse faire, cela brouille le message :

Le patient ressent notre malaise…

… et souvent cela le fait douter.

 

« Pourquoi le Dr est-il mal à l’aise ? »

« Pourquoi, il hésite, bafouille et se « justifie »  en me présentant ce traitement si j’en ai vraiment besoin ? »

 

Bref, vos émotions vous nuisent au moment de présenter vos plans de traitement.

C’est le 1er ennemi des acceptations :

Ce malaise communicatif qui se transmet au patient…

 

 

Il y a 2 autres ennemis aux acceptations de plans de traitement.

 

 

Le 2ème ennemi des acceptations, c’est qu’il vous manque un élément pour faire adhérer vos patients à vos plans de traitement.

 

En effet, en fac, on vous a très bien formé au diagnostic.

Et à la réalisation des soins et des prothèses pour « remettre vos patients en état ».

 

On a juste oublié de vous parler de comment « communiquer » avec eux :

Comment leur expliquer ce qu’ils ont et ce que vous leur proposez !

 

Dans certains autres métiers on apprend à présenter sa solution, son produit :

Comment parler de ses avantages, comment le mettre en valeur…

(C’est ce que j’ai fait dans mon autre vie pendant des années : faire adhérer mes clients à mes propositions.

Et j’ai été très bien formé à cela…)

 

Mais dans le dentaire, on ne vous dit rien de tout ce qu’il faut savoir pour faire cela :

Ce sujet passe trop souvent à la trappe.

 

Et les praticiens que je rencontrent se retrouvent démunis au moment d’annoncer les choses à leurs patients.

Avec souvent une angoisse de devoir annoncer ces mauvaises nouvelles…

… et cela peut aller jusqu’à une boule au ventre, voire même une sudation déclenchée par le « stress de la présentation ».

 

Est-ce que cela vous arrive aussi de vous sentir mal à l’aise au moment de présenter vos plan de traitement ?

 

La conséquence de tout cela ?

C’est que les praticiens commettent des erreurs en présentant leur proposition de traitement.

En croyant bien faire. 

Parce qu’ils n’ont pas appris.

 

C’est comme dans la vie :

On nous a appris à dire :

« Bonjour / S’il vous plait / Merci / Au revoir »

 

Et dans cet ordre !

Si on dit :

«Merci  / Au revoir  / Bonjour / S’il vous plait»

Ça ne fonctionne plus du tout !!!

 

C’est ma même chose quand vous présentez vos plans de traitement :

Il est PRIMORDIAL de dire les choses dans un certain ordre.

 

Sinon, le patient ne comprend rien…

… et il refuse votre plan de traitement !

 

 

J’appelle cette erreur de « timing », le 2ème ennemi des acceptations : les explications tardives.

Arrivées au mauvais moment, elles sonnent comme des justifications…

Et elles « embrouillent » le patient, elles repoussent le patient plutôt que de l’inciter à accepter votre proposition.

 

 

Et enfin, il y a un 3ème ennemi des acceptations :

Votre expertise !

 

Alors, oui, le patient vient vous voir pour elle, justement !

 

Parce que vous êtes le spécialiste des dents.

S’il a mal, il veut être soigné.

S’il n’a rien, il veut juste être rassuré par le spécialiste, savoir que tout va bien.

 

 

Dans le cas où il y a juste 2 ou 3 caries, ou un simple détartrage, tout va bien.

 

Mais cela « se corse » quand c’est plus sérieux :

Des prothèses, une réhabilitation globale, de la paro…

 Et que le patient ne sent rien, n’a aucune gêne, aucun symptôme…

 Pour le patient, tout va bien.

 

Alors il faut lui expliquer !

(Au bon moment, on en a déjà parlé !)

 

Et de la bonne manière.

En prenant en compte cette dissymétrie de savoirs entre vous et lui.

 

Parce que ce qui est évident pour vous, est loin de l’être pour lui !

 

Comment condenser 5 ou 6 années d’études en quelques minutes devant le patient ?

 

Comment lui faire comprendre qu’on lui propose la meilleure solution pour lui…

…. Sans lui refaire tous les cours sur la structure et les pathologies infectieuses de la dent, la reconstitution et le remplacements des dents, la paro et tout le reste… ?

 

 

Comment dire et expliquer des choses qui sont évidentes pour vous de façons à ce qu’elle deviennent aussi évidentes pour le patient ???

 

Sans l’embrouiller en lui donnant trop de détails…

    … tout en lui donnant suffisamment d’informations pour qu’il se fasse une opinion.

 

 

C’est le 3ème ennemi des acceptations :

Votre expertise et la dissymétrie de savoir entre le patient et vous.…

 

Celle qui empêche parfois le patient de dire oui.

D’utiliser son consentement éclairé dans son propre intérêt.

 

 

Parce c’est le patient qui décide au final.

On ne le dira jamais assez, même si on a l’impression d’enfoncer une porte ouverte ici…

 

 

Et cette décision a de grandes conséquences pour vous !

Surtout sur votre agenda, sur votre activité et sur votre vie au cabinet dentaire, comme en dehors…

 

 

Quels impacts pour vous ?

Quand votre agenda est plein de toutes façons ?

Sur des mois, voire des trimestres, votre agenda déborde de rendez-vous.

 

MAIS en majorité des « petits rendez-vous ».

(1/2 H ou 20 minutes ?)

 

Et vous courez d’un patient à l’autre toute la journée.

15, 20 voire 25 patients

 

Avec beaucoup de pertes de temps à chaque rendez-vous :

Il faut installer le patient, refaire le point en bouche, attendre que l’anesthésie prenne, la petite discussion qui va bien…

(Ce sont les T2I : Temps Improductifs Incompressibles pour chaque rendez-vous.)

 

Et puis avec des rendez-vous « courts », on va lentement :

On en fait beaucoup plus d’un coup en gardant un patient 1H d’affilé.

 

 

Le résultat en fin de mois ?

 

Un chiffre décevant.

Surtout par rapport à la fatigue et au stress…

 

Et aussi souvent une frustration de ne pas réaliser les traitement dont vos patients ont vraiment besoin.
Ceux qui sont aussi plus intéressants techniquement…

Bref, si on n’y prend pas garde, on va vers l’épuisement professionnel…

 

 

En résumé, ce sont les 2 cercles vicieux des refus des patients :

 

 

 

Avec ses conséquences sur votre activité :  

 

 Comment faire pour faire adhérer le patient à vos propositions de traitement de façon  plus systématique ?

 

 

Le premier point c’est de maitriser vos émotions.

De les empêcher de vous nuire.

 En les identifiant et les reconnaissant.

 

Et en vous préparant pour apprivoiser vos émotions dans ce moment délicat :

Pour présenter naturellement vos solutions, même les plus ambitieuses.

 

 

La deuxième idée, c’est d’apprendre à dire les choses dans le bon ordre au moment de présenter vos plans de traitement :

Pour savoir à chaque instant ce qu’il faut dire à ce moment-là pour faire adhérer le patient à votre proposition.

 

Il s’agit ici de comprendre la différence entre expliquer et justifier : et cette différence change la façon dont vous présentez vos solutions au patient…

   Et la façon dont le patient les comprends, et les accepte plus facilement au bout du compte !

 

Enfin la 3ème piste c’est de mettre votre expertise au service de vos acceptations !

Et de l’empêcher de vous nuire, parce que le patient et vous êtes à des années-lumière en termes de savoir et de connaissances.

 

Plutôt que subir le syndrome de l’expert (très commun dans beaucoup de domaine quand on a un niveau de connaissances très élevé), il s’agit de rester en phase avec le patient et de de s’adapter à son niveau de compréhension.

 

Pour qu’il adhère à vos propositions.

 

 

Bien sûr tout cela doit se faire dans un temps limité !

Si on pouvait passer 2H avec chaque patient pour lui expliquer en profondeur…

Mais la réalité du cabinet dentaire est qu’il faut faire vite ET bien !

 

Et cela demande de la préparation.

 

C’est pour cela que j’ai conçu mon nouveau programme :

« LES 3 ENNEMIS des ACCEPTATIONS

Augmentez vos acceptations de plans de traitement en évitant les 3 erreurs les plus courantes et les plus néfastes qui génèrent les refus des patients »

Voici le détail du contenu de LES 3 ENNEMIS DS ACCEPTATIONS :

 INTRODUCTION :

• Comprendre l’impact des acceptations pour l’organisation du cabinet …
… et la vie de l’équipe et du praticien, au travail et en dehors !
Le cercle vicieux des refus, et comment le contourner ;
Connaitre et déjouer la fausse croyance qui freine 80% de la profession dans leur propositions de traitement ;
• Comment tirer parti au mieux de ce programme !

Le 1er ennemi : LES ÉMOTIONS

Comprendre pourquoi vos émotions vous jouent des tours au moment de présenter vos plans de traitement ;
• Comprendre comment se manifestent vos émotions et leur impact sur le patient : ses acceptations ou ses refus…
Les 5 solutions simples pour apprivoiser vos émotions et présenter plus naturellement..
… pour susciter plus d’adhésion des la part des patients ;
Savoir se préparer pour présenter avec aisance vos plans de traitements et doper les acceptations.

Bien (re)connaitre les enjeux des patients, ce qui compte pour eux et joue en faveur (ou non !) de l’acceptation…

Le 2ème ennemi : L’EXPLICATION TARDIVE

• Connaitre l’ordre logique dans votre présentation qui favorise la compréhension et l’acceptation de votre solution thérapeutique, alors perçue comme la meilleure par le patient ;
• Connaitre et comprendre la distinction entre Expliquer et Justifier… et comment éviter de commettre l’erreur fatale qui entraine des refus nombreux…
Connaitre et éviter l’erreur (pour aller vite !) que les patients (et parfois vos habitudes) vous poussent à commettre, erreur qui augmente les refus de traitement…
• Les 4 moyens simples pour éviter le piège de l’explication tardive qui retient le patient d’accepter…

Le 3ème ennemi : L’EXPERTISE

Reconnaitre et éviter de tomber dans le piège du « Syndrome de l’Expert » : comment il se manifeste, son impact sur les patients, comment le réduire à néant…
Les 2 questions magiques pour rester en phase avec votre patient à tout moment,
• Faire la différence entre le « comment » et le « pourquoi » pour faire adhérer vos patients à vos propositions ;,
• La question magique pour « remettre diplomatiquement » à sa place un patient qui sait tout

Conclusion

Comment faire le bilan de votre « capacité à faire adhérer vos patient» et constater l’augmentation de vos acceptations de plans de traitement,
• Les 2 outils simples pour mesurer objectivement votre capacité à proposer avec succès,
Le moyen très efficace pour entretenir votre motivation à travailler en confiance avec vos patients,

• La conclusion.

Brigitte, omnipraticien libéral (83), m’a dit :

« C’est beaucoup plus facile maintenant…
Je suis plus détendue, j’y vais plus franchement et ça passe !
»

 En plus des vidéos, vous avez, inclus dans l’offre :

1. La possibilité de partager vos expériences avec les autres participants, pour voir ce qui fonctionne pour vous, et pour les autres ! (Directement dans le système de formation en ligne) ;

2. La possibilité de me poser par écrit toutes vos questions (directement dans l’interface de la plateforme de formation) ;

3. La possibilité de discuter 1 heure avec moi au téléphone, pour bénéficier de mes conseils additionnels, en fonction de vous, de votre façon de travailler, de votre contexte… Avec, si vous le souhaitez, les analyses détaillées de 3 de vos présentations de plan de traitement : soit vous enregistrez des présentations faites à des patients, avec leur accord, soit vous enregistrez une répétition en solo de vos présentations) – À utiliser dans les 5 mois suivant votre commande ;
(Sur rendez-vous)

mTarif : 347€ au lieu de 694 €  offre mois anniversaire avant le dimanche 24 mars à minuit. (Montant qui passe dans les charges de votre cabinet dentaire) , soit l’équivalent d’une couronne…

Pour profiter de l'offre "mois anniversaire" il ne vous reste plus que :

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

 

Comment suis-je venu à vous proposer une telle démarche ?

Je suis Christophe Barral, expert en organisation du cabinet dentaire.

Jusqu’en 2008, j’étais commercial dans des grands groupes.
Spécialiste des techniques de négociation, je proposais du conseil haut de gamme à mes clients.

Et les meilleurs négociateurs, contrairement aux idées reçues, sont ceux qui savent déceler les vrais besoins et les vraies motivations de leurs clients.

Pour créer une relation de confiance avec eux.
En les comprenant.

 

Surtout pour proposer du conseil haut de gamme, comme je le faisais.

Et là réside une grande similitude avec le monde dentaire : sans cette relation de confiance entre le patient et son praticien, rien ne se fait.

Au mieux quelques soins rapides.
Au pire, le patient va voir ailleurs.

Et en 2008, par un concours de circonstances, j’ai fondé avec un associé spécialiste du dentaire,  un cabinet de conseil pour les chirurgiens-dentistes.

 

Je découvre alors que beaucoup des notions de base en organisation et en communication sont complètement étrangères à l’enseignement de l’art dentaire.

 

Et donc que beaucoup de praticiennes et de praticiens travaillent au « feeling » dans la création de cette relation de confiance indispensable à l’acceptation et à la réalisation des traitements.

 

Alors qu’avec quelques principes simples ils pourraient obtenir des résultats totalement différents !

Ces éléments manquants, je me propose de les partager avec vous.

15 ans plus tard, après avoir accompagné une centaine de cabinets dentaires, j’ai constaté des résultats systématiques.

 

Des résultats allant d’une simple amélioration des conditions de vie :
Des praticiens qui rentrent une heure plus tôt chez eux tous les soirs avec le même résultat financier annuel.

D’autres qui ont augmenté leur chiffre d’affaire de 10% en appliquant mes principes et mes conseils.

Et jusqu’à des résultats époustouflants, comme l’un mes clients qui a doublé son chiffre d’affaires, en travaillant 1 jour de moins par semaine !!!

 

Je partage régulièrement mon expérience au cours d’interventions pour des universités, des associations ou des sociétés savantes comme :

Fort de cette expérience, j’ai décidé il y a quelques années de créer des formations en ligne, accessibles à tout cabinet dentaire qui le souhaite, pour vous apporter tout ce qu’on a oublié de vous dire en faculté dentaire…

                 …Et qui conditionne pourtant fortement votre bien-être tous les jours.

 

Comme toute mes formations, LES 3 ENNEMIS DES ACCEPTATIONS bénéficie de la Garantie SATISFAIT OU REMBOURSÉ :
Vous avez 11 jours pour tester et demander le remboursement si la formation ne vous plait pas.

En effet, je considère que si mon approche ne vous convient pas, vous pouvez demander le remboursement SANS AUCUNE CONDITION.

Dans ce cas un simple mail de votre part et je vous retourne le montant de votre inscription.
Cela sans aucune condition, ni explication à fournir.

Un constat très simple : les mêmes causes entrainent les mêmes résultats.

 

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous avez envie d’être plus à l’aise au moment d’annoncer vos plans de traitement au patient.

D’éviter que les patients ne voient que l’aspect financier au lieu de l’aspect santé et donc pour vous aider à améliorer vos acceptations de plans de traitement.

(Surtout, les plus ambitieux : ceux dont vos patients ont vraiment besoin, parce que leur état de santé l’exige.

Ceux qui LEUR font du bien et qui VOUS font du bien !)

Donc si vous faites exactement comme avant, vous allez obtenir les mêmes résultats.

 

Ou alors, vous pouvez tester mon approche « LES 3 ENNEMIS DES ACCEPTATIONS ».

Sans aucun risque.
(Pour le prix d’une 1/2 couronne et cela entre dans les charges du cabinet dentaire !)
Et voir comment cela va améliorer votre relation avec les patients et vos résultats.

 

Imaginez si vous parler facilement et naturellement de vos plans de traitement avec chaque patient, imaginez que vos plans de traitement soient de plus en plus facilement et fréquemment acceptés…

Quelle différence est-ce que cela ferait dans 3 mois ?

Et dans 1 an ?

Et dans 5 ans ?

 

Nous pouvons le découvrir ensemble.
Rejoignez « LES 3 ENNEMIS DES ACCEPTATIONS » maintenant

 

Tester cette nouvelle approche simple en cliquant ICI maintenant :

Pour profiter de l'offre à -50% "mois anniversaire", il ne vous reste plus que :

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

FOIRE AUX QUESTIONS : 

Est-ce que ça va marcher si ma patientèle a des moyens en générale très limités ?

Quels que soient les moyens de vos patients, l’objectif n°1 est de les soigner.

Avant que les choses ne se dégradent et au final, ne finissent par leur coûter plus cher, beaucoup plus cher.

L’idée de « LES 3 ENNEMIS DES ACCEPTATIONS » est donc de permettre au patient de se rendre compte que vous lui proposez la meilleure solution pour lui, et d’exercer son consentement éclairé avec toutes les informations en ayant compris les enjeux de santé.

Les patients sont rassurés et savent qu’ils sont pris en main. La relation est beaucoup plus apaisée et plus sereine.

 

En évitant de commettre les 3 erreurs les plus néfastes vous aidez vos patients à se rendre compte de leur intérêt à moyen et long termes et vous facilitez grandement les acceptations, même pour les patients aux revenus modestes.

Je suis déjà débordé, combien de temps cela va-t-il me prendre ?

La formation s’étale sur 4 semaines avec en moyenne 2 vidéos par semaine.

Les vidéos sont dimensionnées pour vous prendre environ 1/2H entre le visionnage d’une vidéo et la préparation de la mise en pratique (impression des supports, lectures complémentaires, exercices…).

En tout il y a environ 4 H de visionnage, réparties sur 11 vidéos.

Quelle est la différence avec les autres formations disponibles sur le web ?

Cette formation vous laisse entièrement libre de mettre en œuvre les principes qui vous parlent.

Elle respecte votre personnalité et ne vous impose pas une méthode toute faite qui a peut-être fonctionné pour tel ou tel praticien, qui voulait obtenir tel résultat.

Je vous donne les principes, les explications théoriques pour vous aider à comprendre des éléments que l’on considère trop souvent comme évidents.

Je vous propose des applications très simples et pratiques au cabinet dentaire.

Ensuite, c’est vous qui appliquez selon votre personnalité, vos envies, votre contexte.

Une fois que vous avez compris les principes concernés, que la logique est explicite pour vous, la mise en application est en générale automatique !

J’ai d’excellentes relations avec mes patients, qu’est-ce que "LES 3 ENNEMIS DES ACCEPTATIONS" peut m’apporter ?

Oui, la plupart des praticiens ont de très bonnes relations avec leurs patients. Mais dès que l’on parle de traitements importants (en termes de santé buccodentaire et aussi en termes de coût),  et donc que les montants sont imporants le stress apparait très souvent…

« LES 3 ENNEMIS DES ACCEPTATIONS » va vous permettre d’anticiper ces moments-là, va vous donner des automatismes et vous permettre d’éviter les 3 principales erreurs (parfois des détails) qui perturbent la compréhension de la situation… et incitent vos patients à renoncer à se faire soigner.

Combien de temps dure la formation ?

La formation s’étale sur  4 semaines avec en moyenne 2 vidéos par semaine. Soit en tout 11vidéos à visionner, plus quelques lectures et compléments si vous souhaitez approfondir.

Si vous avez des contretemps, les vidéos sont disponibles pendant 2 ans !

Cela vous donne largement le temps de les regarder, de les mettre en place, de tester et aussi, de me poser toutes vos questions (par écrit et lors de notre entretien téléphonique, inclus dans l’offre).

 

Pour l’application, tout dépend de vous !

Combien de temps est-ce que ça va prendre d'avoir des résultats ?

Dès l’inscription, il y a l’effet « boost de motivation » : vous vous sentez soulagé, motivé avec une grande envie de découvrir la formation et de tester de nouvelles façons de faire au cabinet dentaire.

Rien que parce que vous vous êtes mis en mouvement ! (C’est le côté magique de tout démarrage ! L’effet lune de miel !)

 

Ensuite dès les 1ères vidéo vous allez découvrir des éléments théoriques pertinents et surtout des éléments concrets à mettre en œuvre dans votre pratique.

 

Ici, tout dépend de vous !

Si vous testez et mettez en œuvre rapidement, vous obtiendrez les 1ers résultats rapidement :

La formation s’étale sur 5 semaines, avec chaque semaine des applications pratiques.

 

Au bout de des 2 premières semaines, en appliquant régulièrement, vous verrez les 1ers changements dans vos relations avec les patients.

 

Ensuite, tout dépend de comment vous transformez les nouvelles façons de faire en habitudes !

Normalement, au bout de quelques mois, vous avez acquis de nouveaux automatismes pour présenter vos propositions de traitement et donc, les acceptations suivent et augmentent.

Je vous donne d’ailleurs dans la formation un outil simple et pratique pour mesurer vos progrès.

Et un autre pour entrtenir votre motivatin !

Que se passe-t-il si je ne suis pas satisfait ?

La garantie Satisfait ou Remboursé s’applique :

Sur un simple mail de votre part dans les 11 jours suivant le démarrage de la formation, je vous rembourse intégralement par virement bancaire (délai classique d’acheminement des fonds).

Est-ce que je ne peux pas faire ça tout seul / trouver les informations en ligne ?

Oui, vous pouvez… Mais cela va vous prendre du temps, beaucoup plus que « LES 3 ENNEMIS DES ACCEPTATIONS »!

Et ce que vous allez trouver devra ensuite être adapté à la pratique dentaire… encore du temps à passer !

Tout va bien pour moi, quelles raisons aurais-je de "travailler" sur le fait de présenter mes plans de traitement ?

En fait, la difficulté à parler de ses plans de traitement pénalisent surtout les patients : ce sont eux qui ne reçoivent pas les soins les plus appropriés, qui ne sont pas pris en charge préventivement, et qui fianlement pâtissent de cette situation.

Avec « LES 3 ENNEMIS DES ACCEPTATIONS », on facilite la compréhension des patients pour éviter qu’ils en renoncent à se faire soigner pour de mauvaises raisons (par incompréhension de leur situation et des bénéfices de votre traitements pour eux).

Et cela arrive malheureusement même si on a une excellente relation avec ses patients.
Avec « LES 3 ENNEMIS DES ACCEPTATIONS », vous allez permettre à vos bonnes relations avec les patients d’être un atout fort pour leur proposer ce dont ils ont leu plus besoin : des soins complets.

Pour profiter de l'offre à moins 50%, il ne vous reste plus que :

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

 

 

 

 Vous avez une question sur « LES 3 ENNEMIS DES ACCEPTATIONS » ?

Contactez-moi par mail  cbarral@dentiste-epanoui.com !